:Bonjour: Et :Bienvenue: invité
J'espère que tu vas passer d'agréables moments ici !



 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
bonjour Invité et Bienvenue sur ce magnifique forum de détente, n'hésite pas à : Poster des messages, voter, et inviter ta famille où tes amis
Derniers sujets
» j'ai voter
Sam 20 Oct - 7:29 par Bryan

» Voici Bryan
Dim 12 Aoû - 9:31 par cupidon

» la mort d'une balance
Dim 12 Aoû - 9:30 par cupidon

» bonne fete arthur
Dim 12 Aoû - 9:28 par cupidon

» une petite adresse
Dim 12 Aoû - 9:27 par cupidon

» tu devrais arreter les forum
Dim 12 Aoû - 9:20 par cupidon

» vote de novembre
Jeu 17 Nov - 20:37 par Invité

» Patrick le Voyageur25 nous a q
Jeu 17 Nov - 4:42 par Bryan

» Les Bonjour , Les Bonsoir Et Les Bonne Nuit
Mer 16 Nov - 10:11 par Invité

Juin 2018
LunMarMerJeuVenSamDim
    123
45678910
11121314151617
18192021222324
252627282930 
CalendrierCalendrier
Les posteurs les plus actifs de la semaine
Meilleurs posteurs
Bryan
 
cupidon
 
zeus83
 
vivi2006
 
Les posteurs les plus actifs du mois

Partagez | 
 

 La FRANCE : le pays aux 365 sortes de Fromages

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: La FRANCE : le pays aux 365 sortes de Fromages   Jeu 25 Aoû - 19:24



S'instruire en s'amusant !!!

Vos connaissances en fromages seront mises à rude épreuve .

Nous savons que le Munster vient d'Alsace, le Comté de Franche-Comté, le Beaufort du Beaufortin, le reblochon de Savoie ...

Mais là, c'est bien plus difficile... BON AMUSEMENT !!!


Cliquez sur l'image

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La FRANCE : le pays aux 365 sortes de Fromages   Dim 28 Aoû - 21:12

NIOLO



C'est à lui que les métropolitains pensent quand ils parlent du fromage corse.
Affiné minimum 3 mois en caves humides, il dégage une odeur prononcée. Pâte collante et piquante sous le palais.
Une bonne image du fromage de caractère !

BROCCIU



Fromage frais au lait de brebis, il est préparé dans le respect du cahier des charges mis en œuvre dans le cadre de l'appellation
d'origine contrôlée.
Il se déguste aussi bien frais avec un peu de sucre et d'eau de vie que cuit dans de nombreuses recettes sucrées ou salées.
Existe en 250 ou 300 gr

FARFARELLA



Fabriqué à partir de lait de brebis. De type Calenzana, c’est un fromage piquant au goût très prononcé.
Extrait Sec : 45% mini
Environ 400 gr

CASGIU PICANTE



Fabriqué à partir de lait de brebis et de chèvre.
Pâte de fromage carré au gout puissant dans sa boite bois ou en jarre.
Affinage 5 à 8 mois selon saison.
Existe en jarre (poterie) de 150 gr
Revenir en haut Aller en bas
Bryan
The-Boss
The-Boss
avatar

Masculin Vierge Messages : 639
Date d'inscription : 16/07/2011
Age : 20
Localisation : flandre a opwijk

MessageSujet: Re: La FRANCE : le pays aux 365 sortes de Fromages   Dim 28 Aoû - 23:59

He ben , Laughing 1 fromage par jour ^^'
Revenir en haut Aller en bas
http://worldparadise.forumactif.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La FRANCE : le pays aux 365 sortes de Fromages   Lun 29 Aoû - 1:17

L'idée de ce post c'est de vous faire décrire les frmages de votre contrée ou pays,
Toi Bryan, qu'avez vous en Belgique ?
Revenir en haut Aller en bas
Bryan
The-Boss
The-Boss
avatar

Masculin Vierge Messages : 639
Date d'inscription : 16/07/2011
Age : 20
Localisation : flandre a opwijk

MessageSujet: Re: La FRANCE : le pays aux 365 sortes de Fromages   Lun 29 Aoû - 1:38

Bha Nous , c'est les frites mdr
Revenir en haut Aller en bas
http://worldparadise.forumactif.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La FRANCE : le pays aux 365 sortes de Fromages   Lun 29 Aoû - 20:20

MONTAROSSU



Fromage à pâte molle, au lait de brebis enrobé d'épices
Moulage à la louche dans des moules traditionnels individuels
Affinage 20 jours Environ 270 gr

MONTATIMU



Fromage à pâte molle, au lait de brebis enrobé d'herbes.
Moulage à la louche dans des moules traditionels individuels.
Affinage 20 jours Environ 350 gr

TETE DE MAURE



Pâte de Brocciu Salé AOC Affinée au coulis de Farfarella
et à l'huile d'olive de Balagne cendrée.
Présentation sous forme de tomme à croûte noire et pâte blanche.
Existe en tomme entière de +/- 2,2 kg ou portion +/- 250 gr

MONTA



Fromage au lait de brebis, à pâte molle.
Moulage à la louche dans des moules traditionels individuels.
Affinage 5 semaines minimum Environ 270 gr
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La FRANCE : le pays aux 365 sortes de Fromages   Mar 30 Aoû - 19:59

Les Fromages Francs Comtois

Le Comté


Pour prendre du goût, le Comté prend son temps. Comparable à un grand vin, le Comté bénéficie d'une appellation d'origine contrôlée. Elle lui délimite un terroir, le massif jurassien au climat rigoureux, aux douces prairies riches en flore naturelle où paissent les vaches de race montbéliarde, seule race autorisée pour la fabrication du Comté. Aujourd'hui, près de 200 fruitières, respectueuses du passé, produisent ce fromage authentique qui exprime des personnalités et des arômes différents selon le micro-climat de son lieu de production. Le Comté se révèle d'abord par des arômes fruités accompagnés de notes torréfiées allant du brioché au grillé en passant par le chocolat noir. Il exprime tout un éventail d'arômes évoluant avec la durée d'affinage qui dure de 4 à 12 mois en moyenne. Pendant ce temps, le Comté reçoit des soins quasi quotidiens des maîtres affineurs.Certains Comté affinés pendant plus d'un an, parfois jusqu'à 18 mois, sont très recherchés par les gastronomes. Les remarquables caves d'affinage du fort Saint-Antoine au dessus du lac de Saint-Point sortent des Comté d'été riches, au goût persistant, et des Comtés d'hiver très lactés aux odeurs alléchantes de gratin et aux arômes de noisette fraîche. On reconnaît le Comté à sa plaque verte ovale sur le talon et à son sur marquage "Comté" en vert tout autour de la meule avec de petites clochettes.

Le Mont d'Or ou fromage de boite


Les plus vieux écrits que l'on connaisse attestent qu'il était déjà fabriqué au temps de Louis XV. Le Mont d'Or ou vacherin du Haut-Doubs était appelé "fromage de boete". Ce sont les fermiers du massif du Mont d'Or qui l'inventèrent. Il est demeuré un fromage artisanal dont le lait provient uniquement de vaches montbéliardes. Le caillé obtenu à l'aide de présure est cerclé après démoulage dans une sangle d'écorce d'épicéa. Affiné en cave sur une planche d'épicéa, ce fromage achève en boite son affinage qui dure au moins trois semaines. L'alliance du bois et du fromage confère au Mont d'Or toute sa saveur. On le trouve en automne et en hiver puisque sa fabrication n'est autorisée que du 15 août au 31 mars.

Le Morbier A la ligne cendrée


C'est en 1875 qu'est né à Morbier, petit village du Haut-Jura situé à quelques kilomètres de Morez, un fromage appelé petit Morbier. Depuis cette époque, les fruitières et coopératives fromagères l'ont fabriqué en complément du Comté. À la coupe, ce fromage élaboré à partir de lait cru de vache a une originalité : il présente une couche horizontale de couleur noire située en son milieu. Cette couche est composée de noir végétal. En 2001, la qualité du morbier a été reconnue par une Appellation d'Origine Contrôlée.


Le Bleu du Jura



Drôle de couleur pour un fromage. Bénéficiant d'une AOC et produit à partir du lait récolté dans les pâturages de pré-bois du Haut-Jura, le Bleu est encore fabriqué de manière artisanale. Réalisé dans de petites fruitières, il est obtenu après coagulation à la température de traite par le découpage du lait caillé et il est ensuite égoutté en présence de sel dans des "cuveaux" en bois. Le Bleu se distingue des autres bleus par son goût nettement moins corsé et sa saveur plus parfumée et légèrement amère.

L'Émmental


Grand Cru au goût subtil. L'Emmental Grand Cru, qui bénéficie du Label Rouge et d'une IGP, a su garder l'accent de son terroir d'origine et ses exigences d'autrefois. Depuis le XIIe siècle, les vaches continuent à être nourries uniquement à l'herbe des prés et au foin excluant l'ensilage. Sa zone de production qui va des Vosges à la Savoie passe par la Franche-Comté où les fromagers continuent de produire avec succès cet autre grand des pâtes pressées.


La cancoillotte


Une délicieuse surprise : la Cancoillotte franc-comtoise. La dégustation de la Cancoillotte fait partie de l'initiation gourmande en Franche-Comté ! Tout Franc-Comtois digne de ce nom a un jour été ravi de faire découvrir à un "non initié" cette spécialité fromagère quelque peu surprenante. On aime ou on n'aime pas la Cancoillotte, mais on ne reste pas indifférent à ce fromage quasi-liquide obtenu à partir du "metton", lait cru, caillé, écrémé et chauffé. La Cancoillotte, d'apparence crémeuse et liquide, se déguste froide ou chaude additionnée d'ail ou de vin blanc.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La FRANCE : le pays aux 365 sortes de Fromages   Mer 31 Aoû - 15:06

Les fromages de Provence Côte d'Azur
Les fromages sont de montagne

Pas de grande tradition de fromage dans le Comté, notre région était trop chaude pour le transport du lait avant l'apparition des transports frigorifiques. Cependant, on trouve d'excellentes tommes de vache à Sospel, Isola ou Roure. Il faut prendre le temps d'aller les acheter sur place pour choisir les meilleures, celles qui sont arrivées à bonne maturité et sont bien parfumées. On trouve également d'excellents fromages de chèvre frais ou secs dans toutes les hautes vallées.


Enfin, la brousse, que l'on peut encore acheter sur le cours Saleya ou chez les bons fromagers est un véritable régal comme fromage...ou comme dessert. Il s'agit d'un fromage frais de brebis vendu en faisselle. Egoutté, il se consomme au sel, au poivre, ou encore au sucre avec de l'eau de fleur d'oranger. La brousse ne se confond pas avec lou brous. Fromage essentiellement familial, régal des chasseurs, il ne se déguste qu'en groupe afin de ne pas incommoder les voisins. On trouve des traces de ces fromages dans le Var, les Bouches du Rhônes et les Alpes Maritimes :

Ce fromagi coueint, comme on le nomme en patois (fromage cuisant) a joué un rôle important dans l'alimentation des paysans d'autrefois. Son commerce est mentionné lors de plusieurs foires : " Nous ne parlerons que pour mémoire et à cause de son ancienne importance dans l'alimentation des paysans du broussin ou fromagi coueint, dont on s'approvisionnait à la foire annuelle de Saint Jean de Guarguier près de Gémenos " dans les Bouches du Rhône et le Var : " … le coussignous … que les toulonnais, grands amateurs, allaient acheter à la foire d'Ollioules… "

" On donnait aux habitants de Reillanne (04) le sobriquet de mangea-cacheïo, mangeurs de cacheille ou cacheye, se moquant ainsi de l'esprit d'économie qui les portaient à se nourir de tomes trop sèches ou faisandées, qui ne pouvaient être consommées telles. La cacheille, se souvent Pierre MAGNAN, " c'était le réceptacle, dans un profond toupin vernissé, au fond le plus obscur des placards, de toute l'imagination bas-alpine ".

Il convient de préciser, sans taxer de chauvinisme notre ami, et avant lui en laisser compter joliment la recette, que d'autres secteurs, de haute ou basse Provence connaissaient de telles préparations sous des noms tels que toupina dans les Hautes Alpes, broussin et coussignous dans le Var, qui se fabriquait à Signes et que les toulonnais, grands amateurs, allaient acheter à la foire d'Ollioules, le cachat roudoulent (odorant) que Frédéric MISTRAL cite dans Mireille.

Le Coussignous


" Les gourmands trouvent qu'un bon fromage a toujours sa place dans un repas. Et peut, parfois, constituer à lui seul, avec du pain, un repas tout entier. C'est ce que faisaient souvent nos anciens paysans provençaux avec le fromage coussignous dont ils disaient " uno brigo fà manga un pan ! ".

Ce fromage appelé aussi couient (cuisant) parce qu'il brûlait la bouche, était fabriqué à Signes. Pour la St Laurent, il y avait à Ollioules, la foire du coussignous, c'était une sorte de pâte mi-liquide, à odeur très forte, que le toulonnais étendaient sur du pain et consommaient accompagné d'oignons crus ou d'échalotes.

On vendait le coussignous dans les rues de Toulon, enfermé dans une sorte de petit baril et on le servait aux clients avec une spatule. Les marchands se réunissaient le soir en un petit marché le long du ruisseau qui coulait au milieu de la rue des orfèvres. "


Le Brousse


" Ce fromage est encore aujourd'hui fabriqué dans l'arrière pays niçois où il es devenu le brous : on le consomme frais, comme un fromage blanc, ou plus souvent étant donné l'éloignement des alpages, séché et fermenté. Selon le témoignage recueilli par José CUCURULLO à Molières (06) : " ils le défaisaient tout pour que ça s'égoutte bien et puis ils mettaient ça dans une espèce de mastro et après ils broyaient, ils faisaient comme de la pâte et ils laissaient ça dans un coin avec du sel et ça fermentait. A l'automne, c'était fait, c'est ça le brous ". On l'incorpore dans des préparations culinaires telles que la ménardoun.

" Mais il existe aussi le brous, plus rare. En dehors de la vallée de la Tinée et celle de la Vésubie, on en fabrique plus guère. - Pourquoi ? - Il a une odeur de pierre à fusil ! on le confectionne avec du lait caillé de vache, chèvre, brebis. Chacun a ses proportions, c'est un fromage familial. tu enfermes tout ça dans un bocal, avec une dizaine de gousses d'ail haché, du poivre passé au moulin et de la branda. Tu attends quelques semaines, il faut que ça fermente. Et tu me manges ce brous sur de belles tranches de pain de seigle passé au four : l'hiver, en bouche, c'est tenace, mais il n'y a rien de comparable, ni de meilleur.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La FRANCE : le pays aux 365 sortes de Fromages   

Revenir en haut Aller en bas
 
La FRANCE : le pays aux 365 sortes de Fromages
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Balade au pays Basque
» Jambon pays ananas
» C’est comment l’halloween dans votre pays
» "Pays de Normandie" - 911 / 2011.
» La Normandie... l'autre pays du vin!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Coin Miam Miam :: Déserts-
Sauter vers: